- Chapitre Accueil -

 

Présentation

Historique

Travaux scientifiques

Vulgarisation

Partenaires


 

 

L'actualité du GREA en bref :

juillet-août 2017 : Suivez la mission Ecopolaris au Groënland comme si vous y étiez !

Avril 2017 : Mission printanière en Sibérie pour Ecopolaris

25 janvier 2017 : ARTE consacre un documentaire aux recherches du GREA ce mercredi !

Plus de détails sur l'agenda de l'association sur la page "agenda".

Opération CLIM'ARCTIQUE

Suivre les mouettes ivoires

boeuf musqué, auteur : Olivier GilgLe Groupe de Recherche en Ecologie Arctique (GREA) est une association qui vise à mieux connaître les ecosystèmes de l'arctique et à sensibiliser le grand public sur leur beauté et leur fragilité.

C'est l'histoire d'une passion pour les régions les plus septentrionales de notre planète et la nature exceptionnelle qui s'y rencontre. C'est sous ces latitudes nordiques que, depuis 1973, plus de 120 naturalistes bénévoles du GREA sont allés étudier la faune et la flore polaires.

Le travail accompli au cours des 63 expéditions associatives et bénévoles du GREA est remarquable. Nos résultats scientifiques font aujourd'hui référence comme en témoigne la renommée des revues internationales dans lesquelles ils ont été publiés et les nombreuses collaborations initiées avec d'autres instituts à travers le monde. Nos missions de documentation et de vulgarisation ont elles aussi connu un essor considérable en 30 ans puisqu'en plus des nombreuses éditions " grand public " du GREA, c'est par milliers que se comptent chaque année les publics de tous âges sensibilisés à la richesse et à la fragilité des milieux polaires au travers de conférences, expositions, débats...

bécasseau maubèche, auteur : Adrian Aebischer

 

C'est sur ces terres glacées, royaume de l'ours blanc, au contact d'une nature vierge et magique, que nous avons trouvé l'énergie nécessaire à la réalisation de ces expéditions et que nous puiserons celle indispensable à la poursuite de nos projets. Compte tenu des nombreuses menaces, notamment climatiques, qui pèsent aujourd'hui sur ces terres de l'extrême, nous formons l'espoir que nos travaux ne deviennent pas un jour le témoignage posthume d'une nature oubliée, mais qu'ils puissent contribuer au contraire à la mobilisation nécessaire à sa sauvegarde.

 

Nous contacter

 
Plan du site
page mise à jour le 18 janvier 2010 par Claire Thiallier